Une visite en Sicile à Modica, Scicli, Raguse et Punta Secca, dans les lieux que la fiction, inspirée des romans de Camilleri, a rendu célèbres en Italie et dans le monde entier

À quelques kilomètres de Syracuse, ville plongée dans les terres du baroque Val di Noto, les personnages et les péripéties du commissaire d’Andrea Camilleri entrent en scène. Notre Salvo Montalbano, de la fameuse fiction télévisuelle, vit et mène ses enquêtes dans ce coin de la Sicile du Sud-Est où se trouvent les villes de Modica, Scicli, Ragusa Ibla, déclarées patrimoine de l’humanité de l’Unesco, et les localités maritimes de Sampieri, Donnalucata et Puntasecca. Tous ces lieux, choisis pour le tournage par le producteur du film Sironi, sont peu distants entre eux et partagent une histoire commune et le même art de travailler la pierre calcaire chaude et lumineuse des nombreuses églises et des édifices baroques de l'église et de l'aristocratie sicilienne et des bons petits plats authentiques de la table sicilienne.

De Syracuse aux lieux de « Vigata »

En partant de Syracuse, en environ une heure, on arrive à la ville de Modica, riche en monuments et églises baroques, palais et balcons nobles décorés avec des masques en pierre, connue pour le typique Chocolat de Modica. C’est justement en bas de l’imposant escalier du Dôme de Saint-Georges, Luca Zingaretti qui joue le personnage rencontre Livia à l’arrêt du bus qui l’emmène à la terre de son amant depuis Gênes. D’autres scènes célèbres sont tournées dans certains bâtiments historiques comme l'actuel Lycée Classique Tommaso Campailla sur le corso Umberto I, au Palazzo Polara à côté du Dôme et d'autres sites dans le majestueux centre historique de Modica.

De Modica à Scicli

En parcourant une ruelle suggestive qui laisse derrière elle l’ancien centre historique de Modica, on arrive au bout d’une dizaine de kilomètres à Scicli, la Vigata des romans de l’auteur d’Agrigente. C’est sur la via Mormino Penna (site Unesco), couverte des caractéristiques pavés en pierre, que s’érige le monumental Palais de la Marie, siège du Commissariat de la fiction ; en entrant dans le plais, il est possible de visiter aussi bien le célèbre bureau de Montalbano, en imaginant même d’être dérangés par l'agent Catarella, ainsi que le somptueux cabinet du Préfet de police. Depuis la mairie, les voitures de la police parcourent la via Mormino Penna et les ruelles du centre historique et s'éloignent souvent de la ville pour se déplacer vers la cote voisine.

En quelques minutes en voiture, depuis la ville Baroque de Scicli, on arrive aux localités maritimes de Donnaluca, dont le bord de mer sert souvent de décor pour la fiction, et du bourg maritime de Sampieri, une longue et vaste plage au sable doré sépare le bourg de la « Mànnara », un des lieux qui a souvent accueilli la troupe de cinéma de Rai Fiction, zone citée, heureusement uniquement dans le roman, pour de nombreux reportages d’actualité. La « Mànnara » correspond en fait à l’historique Fornace Penna, située sur la falaise du Pisciotto : il s’agit d’un site spectaculaire d’archéologie industrielle, entièrement en pierre, autrefois actif pour la production de produits laitiers.

Da Donnalucata à Punta Secca

Au bout d’une journée de travail et d’enquêtes bien remplie, notre commissaire se retire dans sa maison de Marinella, derniére étape de notre parcours. La ville, invention littéraire de l'écrivain, correspond au petit bourg maritime de Punta Secca (à proximité de Santa Croce Camerina), avec ses vues sur la mer et le phare.

En conclusion de ce voyage, le visiteur s’accorde une promenade relaxante sur la plage en passant devant la terrasse de la maison de Montalbano, désormais lieu culte pour les passionnés de la fiction. On peut se remémorer les scènes du commissaire qui nage dans la tranquillité du matin ou les scènes tournées la nuit où Montalbano dîne en écoutant la musique de la mer à quelques pas.

De « Marinella » à Raguse Ibla

En laissant la cote, on arrive à Raguse en environ 30 minutes en voiture. En parcourant l’une des principales ruelles du petit bourg, on arrive à pieds de l’église de Saint-Georges d’Ibla, au style baroque, qui en haut d’un long et majestueux escalier, domine la ville basse, et toujours à Raguse Ibla, il est possible de visiter l’Église des Saintes Âmes du Purgatoire à partir de laquelle on peut même admirer le merveilleux clocher de l’Église de Sainte Marie de l’Itrie, qui est souvent le lieu de départ ou d’arrivée de la fiancée de Montalbano.

Pour vivre pleinement ce voyage dans la littérature de Camilleri, nous conseillons de faire un repas à base de poisson, dans les localités maritimes de Donnalucata et Punta secca et un en-cas avec les arancini siciliens classiques.